L’Ayurvéda (médecine traditionnelle indienne) et le yoga sont entrés dans ma vie par le biais de rencontres, de partages et d’échanges.

Passionnée, je décide, en 2013, de me former à l’Ayurvéda, à son histoire et à ses pratiques et de m’installer en tant que praticienne en Ayurvéda sur Samoëns.

J’ai à cœur de toujours mieux accompagner les personnes qui viennent me voir, je suis, actuellement, une formation de perfectionnement dans ce savoir ancestral et me spécialise dans l’accompagnement en hygiène de vie ayurvédique.

 

Le yoga faisant parti de ma vie et m’accompagnant dans mon évolution personnelle, j’ai souhaité pouvoir partager et transmettre ses valeurs auprès d'une part, des enfants, les jeunes yogis du présent et de l’avenir...et d'autre part, les adultes via la pratique du Yin Yoga...

Cécile Fogliani Acchiardi - Praticienne en massages mieux-être de Traditions Ayurvédique, Thaï et Chinois & professeur de yoga pour enfants & Yin yoga pour adultes...

Mon parcours:

2013/2015: Ecole Yogsansara, Paris XIIème - Praticienne en massages-bien-être selon l'Ayurvéda

2017: Ecole Leela, Grenoble - Perfectionnement en accompagnement en hygiène de vie ayurvédique

2017: Ecole de Natha Yoga, Kat Eratostène, Aix-en-Provence - Formation Yoga pour enfants

2017: Ecole "A Fleur de Peau", Lyon - Formation en massage Thaï traditionnel pour femme enceinte & massage Chinois traditionnel bébés/enfants, le Xiao Tuina.

2018: Formation auprès de Sandrine Martin en Yin Yoga

L'AYURVEDA, c'est quoi?

 ​            Littéralement, Ayurvéda est formé des mots en sanskrit "Ayur", "vie" et "Véda", "science, connaissance".

         Ainsi, l' Ayurvéda signifiant la "Connaissance de la Vie", est la médecine traditionnelle indienne, utilisée depuis 5000 ans. Dans les temps anciens, les pratiques ayurvédiques étaient transmises oralement. Ce n'est que pendant la période védique de 1500 à 400 av. J.-C., que cette sagesse a été mise par écrit. Les deux traités les plus anciens et les plus célèbres sont la Caraka-Samhita et le Sushruta Samhita.

         Selon l' Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l'Ayurvéda est reconnue comme "une médecine traditionnelle incluant différentes pratiques, approches, connaissances et croyances en matière de santé, utilisant des médicaments à base de plantes, minéraux, des thérapies spirituelles, des exercices et techniques manuelles, appliqués seuls ou en combinaison, dans le but de maintenir le bien-être et de traiter, diagnostiquer ou prévenir la maladie."

Le but de cette pratique est dont de maintenir l'équilibre entre le corps, l'esprit et la conscience ou de la restaurer: c'est à la fois une science préventive et curative via un régime quotidien, propre à chacun, qui peut inclure la surveillance du corps, des exercices physiques (yoga, asanas...) et des pratiques telles que les massages, une alimentation appropriée, des habitudes spirituelles...

         

         Ainsi, les concepts fondamentaux de l'Ayurvéda reposent sur une vision inclusive du corps, du mental et de l'esprit en reconnaissant l'existence et la présence, chez tout être vivant, des 5 éléments, présents dans l'univers - la terre, l'eau, le feu, l'air et l'éther. ​Le traitement ayurvédique se concentre sur la ré-équilibration des "Doshas" (constitution physique, mentale et émotionnelle d'une personne). 

 

 

         

 

 

 

​​                   L'approche occidentale moderne du corps met davantage l'accent sur la matière que sur l'énergie. ​

                En effet, les praticiens occidentaux ont traditionnellement considérés le mental et les émotions comme distincts du corps: la colère, le chagrin ou autres émotions intenses ne sont pas perçus comme des éléments de la cause ou de la progression de la maladie. ​​

             Si une maladie se déclare, la médecine occidentale effectuera l'intervention nécessaire pour soigner ou sauver la personne en intervenant selon la gravité de la maladie: les techniques chirurgicales ont obtenu des résultats impressionnants dans le traitement des blessures, des affections cardiaques...​

               Quant à l'approche orientale, elle aborde le corps avec une vision différente: la personne est perçue comme une entité, un système dynamique incluant  le mental, l'esprit et les émotions. ​

                 La médecine orientale (qui inclue entre autre l'Ayurvéda, la Médecine Traditionnelle Chinoise...), capable elle aussi de traiter les maladies (surtout les maladies chroniques) met l'accent sur la prévention et sur la notion de bien-être. A partir de nombreux siècles d'observation concernant la santé, les traditions médicinales orientales ont tiré des conclusions sur la manière dont l'environnement et les émotions affectent le corps et aucunes d'entre elles n'adhèrent, de ce fait au traitement "unique". Chaque personne est unique et par conséquent, a un ressenti propre à la maladie, donc le traitement ne peut qu'être conçu de même. En conclusion, lorsqu'une maladie se déclare, l'approche de ces disciplines orientales, n'est pas seulement de traiter les symptômes mais de favoriser la guérison en ré-équilibrant le corps dans sa globalité.

             En prenant connaissance des deux points de vue, ne serait-il pas intéressant, au lieu de les opposer, d'arriver à les intégrer toutes les deux dans une approche globale de la vie afin d'accroître les chances de guérison?​

                      

© 2013 PAR ARBOR'&SENS

Prestations de bien-être ne pouvant se substituer à un traitement ou avis médical,

                         elles n'ont aucun but thérapeutique et ne peuvent s'apparenter à de la kinésithérapie -                                       ​